Il convient de préciser que les médecines naturelles, dites médecines douces ou médecines alternatives, répondent désormais à la dénomination de médecines non-conventionnelles, depuis la résolution édictée le 29 mai 1997 par le Parlement européen qui permet d’exercer légalement ces pratiques dans tous les pays de la Communauté Economique Européenne (CEE).